Les dernières news

Nos Galeries photos et vidéos

Imprimer

Sécurité routière : vers un abaissement des limitations de vitesse ?

Écrit par Gilles le . Publié dans Les dossiers de la rédac

 

pechenard grand Sécurité routière : vers un abaissement des limitations de vitesse ?C’est en tout cas une des mesures qui sont actuellement en discussion au CNSR (Conseil National de la Sécurité Routière). Faut-il abaisser d’un cran les limitations de vitesse pour atteindre la barre fixée à 2 000 morts/an ? Et faut-il rendre également obligatoire le limitateur de vitesse automatique ? Autant de pistes qui font débat.

Abaisser les limitations pour mieux les respecter ?
Frédéric Péchenard, Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, considère que l’abaissement des limitations de vitesses est l’une des « pistes prioritaires » pour abaisser les nombres de morts et de blessés sur la route. Si pour le moment cet abaissement n’en est qu’au stade de la réflexion et de la préconisation, il apparait tout de même que cet abaissement ne serait pas général.

 

Les autoroutes conserveraient en effet leur limitation à 130 km/h, tandis que le réseau secondaire passerait vraisemblablement à 80km/h. La proportion d’accidents et de tués sur les deux types de réseaux expliquant cela. Cette discussion s’appuie sur une étude démontrant que l’abaissement de 1% de la vitesse moyenne sur une route permet l’abaissement de 4% du nombre de tués et de blessés.

Néanmoins, même en abaissant la limitation de vitesse à 80 km/h, comment la faire réellement respecter sur les départementales et autres petites voies de circulation ? Pratiquement seules les routes nationales et les départementales passantes seraient, comme actuellement, contrôlées et la portée de la mesure serait donc limitée.

Rendre obligatoire le LAVIA ?
Une autre piste envisagée est la généralisation du système LAVIA (Limitateur Automatique adapté à la VItesse Autorisée). Le Lavia est un « serpent de mer » de la Sécurité Routière puisqu’il a déjà été évoqué à plusieurs reprises les années précédentes (et testé en 2006). Muni d’un GPS et d’une cartographie totale des routes, Lavia adapte automatiquement la vitesse maximale à l’endroit auquel on se trouve.

Toute fois le système a ses détracteurs puisque cela oblige à une mise à jour permanente de la cartographie (par quel moyen ?) et surtout il est évidemment désactivable (pour des raisons de sécurité). Dès lors quel serait son avantage par rapport à un limitateur existant qui, lui, ne déresponsabilise pas le conducteur ? De plus, le Lavia ne prend pas en compte les conditions de circulation (trafic, météo, etc.). Enfin on imagine mal le gouvernement mettre en place ce systèmequi signifierait tout bonnement la fin des radars (et de leur manne financière).

Ces préconisations vont désormais être présentées aux politiques pour continuer la discussion. Le CNSR se réunit de nouveau en juin et nous saurons peut-être à ce moment là à quelle sauce nous allons être mangés.

Lire également : Pour ou Contre la boite noire automobile ?
Le premier radar de tronçon est efficace (sic.) …

Contactez-nous !

 Responsable de Rédaction: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 06 60 16 75 79 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commercial: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.06 08 18 14 84 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Administration du site : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.